SELESTAT

Située au coeur de l’Alsace, à la rencontre du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, Sélestat, ville riche de 13 siècles d’histoire, offre de nombreux attraits et attractions.

 

Sélestat - La Tour des Sorcières (XIIIe)

 

Cité médiévale

  • La Tour des Sorcières. Construite entre 1217 et 1390.
  • La Tour de l’Horloge ou Tour Neuve. La construction a débuté en 1280. La partie supérieure a été restaurée en 1614. Alors située sur une des enceintes fortifiées, elle constituait une des entrées à la ville.
  • Le Quai des Tanneurs. Avec de nombreuses maisons à pans de bois.
  • Les Remparts. Construits par Vauban en 1675, les Remparts constituent la troisième ceinture de la ville.

 

Cité romane

  • Eglise Sainte-Foy. Construite en grès rouge et granit des Vosges, l’église prieurale Sainte-Foy a été érigée pour les moines bénédictins de l’abbaye de Conques en Rouergue pendant la deuxième moitié du XIIe siècle. A ne pas manquer: ses nombreuses décorations, qu’elles soient intérieures ou extérieures (gargouilles…).

 

Cité gothique

  • Eglise Saint-Georges. L’église Saint-Georges a été construite entre le XIIIe et le XVe siècles. Son choeur abrite de magnifiques vitraux du XVe siècle.

 

Cité humaniste

  • Bibliothèque humaniste. La bibliothèque humaniste de Sélestat est la plus ancienne bibliothèque publique d’Alsace (1452) et l’une des plus riches du monde. Elle est constituée de la bibliothèque de l’Ecole Latine et de celle de Béathus Rhenanus (1485-1547), célèbre humaniste et philologue, en contact avec les plus grands savants de son époque. Son fonds est composé de quelque 450 manuscrits anciens, 550 incuables et 2.000 imprimés du XVIe siècle. Y sont notamment conservés le Lectionnaire mérovingien, datant du VIIe siècle et de ce fait le plus ancien ouvrage conservé en Alsace, ainsi que le Cosmographiae Introductio, imprimé à Saint-Dié en 1507 et qui contient la première mention du mot « Amérique »… La Bibliothèque Humaniste, actuellement en cours de rénovation, est fermée jusqu’en 2017.

 

Cité de la Renaissance

De nombreux bâtiments montrent le passé Renaissance de Sélestat:

  • Commanderie Saint-Jean, siège de l’Office de tourisme (1565)
  • Hôtel d’Ebersmunster (1543), ancienne résidence urbaine de moines bénédictins
  • Maison Ziegler (1538)
  • Arsenal Saint-Hilaire (XVIe siècle)
  • Arsenal Sainte-Barbe (XVe-XVIe siècle)

A découvrir aussi…

  • la Maison Billex
  • les Remparts
  • la Porte de Strasbourg
  • l’Hôtel de Ville (1787)
  • la Cour des Prélats

 

Cité alsacienne

Avec de nombreuses maisons à colombages…

 

Cité contemporaine

  • « Le Rêve » de Sarkis. Commande publique d’art contemporain, « Le rêve » de Sarkis (1993) est composé de 309 plaques d’émail bleu, soit autant que de rues à Sélestat. Sur chacune, des mots ou des phrases courtes: « le vent de la fête », « il se jette », « dans un coin du vieux mur », « les larmes en cristal »…
  • « La Lame » de Marc Couturier. Egalement commande publique d’art contemporain, « La Lame » de Marc Couturier (1998) orne le parvis de l’église Saint-Georges.
  • Sélest’ArtBiennale d’art contemporain, Sélest’Art est destinée à valoriser la création contemporaine. Prochaine édition en 2017.
  • Biennale Internationale du Verre et Design.
  • Frac Alsace (Fonds régional d’art contemporain). Lieu d’exposition et de conservation de plus de 900 oeuvres.

 

Cité nature

  • L’Illwald, vaste zone entre Ill et Rhin, à l’est de Sélestat. A la croisée des chemins entre l’Atlantique et la Sibérie, entre la Scandinavie et la Méditerranée, l’Illwald accueille une faune et une flore exceptionnelles. Sur ses 2.000 hectares, l’Illwald est composée de trois milieux interdépendants: la forêt, l’eau et les prairies. D’une grande richesse, le site a été reconnu au niveau européen dès les années 1990.

 

Pour en savoir plus, Office de tourisme de Sélestat.